ÉLÉMENTS, 2012-∞   

OUROBOUROS est une suite d’ÉLÉMENTS protéiformes initiée en 2012 qui regroupe des “images-balises”, états du monde, qui, constellées, donnent à voir, in situ, une nouvelle narration à chaque déploiement (CONSTELLATIONS).

Le contexte, le lieu, amènent Marine Froeliger à extraire des éléments dans ses productions plus ou moins récentes, et à composer avec l’espace-temps.

Issus de territoires explorés, ou créés ad hoc, les éléments sont disposés en reprenant le principe du chemin-de-fer (édition), de la timeline du banc de montage (cinéma) et tendent à proliférer dans l’espace physique.

Marine Froeliger emprunte à la géologie et à la métaphore du volcan pour narrer la cyclicité inhérente aux mouvements psychologiques, sociaux et politiques. Elle épingle ses images aux murs et dispose ses pièces en volume dans l’espace.

Ourobouros existe dans une certaine économie de moyens, avec le matériel à disposition, pour garder intact le plaisir de faire et de raconter au quotidien la complexité du monde.
 

extraits :