DSCF7379.jpg

Listening fields (Champs d’écoute)
Marine Froeliger, Michel Jacquet, 2018

Dispositif d'écoute in situ (banc, coussin, lecteurs et casques à la Médiathèque de Bitche, 57, FR), création sonore, 11min 47, basée sur des entretiens avec des habitants du territoire, des usagers de la médiathèque, des passionnés d’Histoire, en partenariat avec la Citadelle de Bitche.

Listening fields (Champs d’écoute) est une installation qui invite à considérer les espaces-temps propres au bâtiment dans lequel nous nous trouvons.
Autrefois auberge, rachetée en 1741 pour être transformée en hôpital militaire attenant à la Citadelle, le bâtiment qui est aujourd’hui une médiathèque dévoile, au travers de voix du Pays de Bitche, les multiples vies qu’il a pu abriter...

Réalisé dans le cadre de la manifestation départementale « Lire en fête … partout en Moselle »

Remerciements tout particuliers à :
Bruno Marion, Alphone Botzong, Cyrille Fritz, Messieurs Carin, Saar, Montag, Schuhler, Froehlich,
Carole Meyer, Yannick Unfricht, Yolande Moser, Lucien Waechter, Jérémie Wojtowicz,
Marie Baerenzung et l’équipe de la médiathèque ainsi que les usagers de la médiathèque,
petits et grands, qui ont bien voulu prêter leurs voix au projet !
Merci également aux animatrices de l’EHPAD Les Myosotis et aux enseignants et élèves du Lycée Teyssier avec qui la création sonore sera prolongée.
Un hommage particulier à Monsieur Carin et à Monsieur Saar, décédés pendant la création.

Merci au Département de la Moselle, la Communauté des Communes du Pays de Bitche, la Médiathèque Joseph Schafer de Bitche, Citadelle et Jardins de Bitche.

Visuel extrait de "l'Atlas topogéographique du comté de Bitche" de 1758.


vue de l’exposition “Résonance - Resonanz”, FRAC Lorraine, Chapelle de la Citadelle de Bitche (57).

vue de l’exposition “Résonance - Resonanz”, FRAC Lorraine, Chapelle de la Citadelle de Bitche (57).

Via Sonora, 15’21 pièce sonore, 2019.
Marine Froeliger et Michel Jacquet.

Via sonora est une pièce sonore qui résulte d’enregistrements le long de la Via Dolorosa (en français : « chemin de la souffrance ») à Jérusalem.

C’est une des rues de la vieille ville très empruntée par les pèlerins du monde entier. Elle est ponctuée des 14 stations du chemin du Christ, appelé « chemin de Croix ».

Au travers de cette pièce sonore, l’écoutant est amené à parcourir les ruelles polyphoniques de Jérusalem, à déchiffrer une partition à l’échelle de la ville qui semble avoir été écrite, malgré elle, il y a plusieurs siècles. À partir d’un geste simple, marcher dans la cité avec un enregistreur ; l’auditeur relie pas à pas chants bibliques en allemand, espagnol, italien, sonneries de nokia, invitations commerciales en hébreu, arabe, véhicules, pétards, prières et considérations touristiques en français et anglais. C’est une captation de « l’autour », d’un « ici et maintenant » enregistré en 2013. Des fréquences à 4187 Hertz ponctuent la déambulation et l’on peut déchiffrer, en morse, le signal « ici et maintenant ». Ce signal de détresse détourné donne l’injonction de considérer notre société des flux et d’accepter l’espace-temps dans lequel nous évoluons.

▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄ ▄ ▄▄▄

▄▄▄ ▄▄▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄▄▄ ▄ ▄ ▄▄▄ ▄▄▄ ▄ ▄▄▄

Présentée dans le cadre de l’exposition “Résonance - Resonanz” FRAC Lorraine, mai-septembre 2019 à la chapelle de la Citadelle de Bitche (57).